thé puerh goût

3 bonnes raisons de se mettre à boire du thé Pu-erh

La plupart des gens connaissent les thés noirs, verts et les tisanes. Peut-être que le thé blanc et le oolong viennent ensuite, mais le thé Pu-erh est une grande catégorie qui est souvent mal comprise, et certains buveurs de thé l’évitent parce qu’il n’est pas familier. Mais le thé Pu-erh a beaucoup d’avantages pour la santé, et son profil de saveur unique en fait un produit qui vaut la peine d’être essayé.

Qu’est-ce que le thé Pu-erh exactement ?

La plupart des thés sont produits par flétrissage, roulage et séchage des feuilles de thé (le thé noir étant laissé à l’état d’oxydation complète). Les tisanes que nous connaissons sont pour la plupart des plantes séchées. Le thé Pu-erh est différent en ce sens qu’il subit une période de fermentation. Certains utilisent le terme de fermentation de façon interchangeable avec celui d’oxydation, mais il s’agit de deux processus complètement différents.

Tous les thés Pu-erh sont fermentés, et subissent donc un processus microbiotique similaire à celui d’autres types d’aliments fermentés (choucroute, pâte aigre, yaourt). À l’origine, le thé était pressé en galettes et on le laissait vieillir lentement. C’est ce que l’on appelle le Pu-erh cru. Mais plus tard, alors que la demande en Chine augmentait, les maîtres de thé ont découvert qu’ils pouvaient accélérer la fermentation en empilant des tas de thé sur le sol et en contrôlant l’humidité afin d’accélérer le processus. Pensez aux tontes de gazon, et à la façon dont elles deviennent chaudes dans un tas. C’est le même principe.

Comme le Pu-erh mûr s’oxyde, il ressemble à un thé noir. Le Pu-erh cru peut prendre l’apparence d’un thé vert ou blanc – c’est-à-dire sans oxydation. On trouve ces deux thés sous forme de gâteaux, de tailles différentes. Mais il est également courant que les fabricants de thé cassent les gâteaux en vrac pour faciliter le service ou le mélange. Contrairement aux autres thés, le Pu-erh, s’il est stocké correctement, peut s’améliorer avec le temps. Cliquez-ici pour découvrir des thé pu erh de qualité.

Un thé au goût particulier

Le Pu-erh cru peut avoir les caractéristiques d’un thé vert ou blanc. Mais le Pu-erh mûr a un profil de saveur plus sombre, un peu comme un thé noir mais avec des caractéristiques terreuses. Et plus un Pu-erh est vieilli longtemps, plus il devient doux et moelleux. Le Pu-erh n’a pas ces caractéristiques amères et astringentes que possèdent certains thés noirs, surtout lorsqu’ils sont trop infusés.

Comme le thé noir, le Pu-erh peut être mélangé à d’autres thés et ingrédients pour obtenir des combinaisons de saveurs étonnantes !

Un thé qui s’infuse encore et encore

Le thé Pu-erh pur peut être infusé une deuxième, une troisième fois ou plus. Quelques thés oolong et blancs peuvent le faire, mais le Pu-erh est l’un des meilleurs thés à infusion multiple.

Un thé aux nombreux bienfaits

Nous savons tous que le thé en général est une boisson saine. Mais le thé Pu-erh présente des aspects uniques que l’on ne retrouve dans aucun autre type de thé :

  • Le cholestérol : la fermentation développe la lovastatine naturelle, une substance chimique que l’on trouve dans les médicaments sur ordonnance et qui réduit le cholestérol.
  • Perte de poids : des études ont indiqué que les composants du Pu-erh aidaient à empêcher le corps de créer de nouvelles graisses tout en brûlant plus de graisse corporelle.
  • Digestion : des recherches ont montré que le thé Pu-erh aide à décomposer les graisses et à équilibrer les bonnes bactéries dans l’intestin. La culture chinoise utilise le Pu-erh depuis des siècles pour « couper la graisse » et aider à améliorer la digestion après des repas lourds.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *