Évaluation et conditionnement physiques

Presque tout le monde peut faire de la randonnée, mais toute randonnée nécessite l’utilisation des muscles du corps à des degrés divers. Les personnes qui se considèrent en bonne forme physique doivent néanmoins se préparer au type d’exercice qu’elles feront sur le sentier. Chaque sentier a ses propres particularités, telles que :

  • la marche dans un matériau sec et profond, comme le sable
  • les sentiers à forte pente ou à forte déclivité
  • grimper sur ou au-dessus de rochers
  • la terre tassée ou les rochers qui peuvent devenir glissants

Les sentiers glacés qui peuvent entraîner des blessures.

Si les gens veulent commencer à faire de la randonnée, l’une des meilleures façons de s’y habituer est de faire des randonnées courtes et assez plates, à une distance raisonnable en voiture. Les randonneurs qui n’ont pas de problèmes d’articulation et qui pratiquent régulièrement des exercices d’aérobic peuvent utiliser cette pratique pour conditionner les bons groupes musculaires et déterminer leurs points faibles.

Exercices pour se préparer à la randonnée

Les randonneurs peuvent s’attaquer aux problèmes courants qu’ils pourraient rencontrer en randonnée en se concentrant sur l’augmentation de la force de groupes musculaires spécifiques, tout en minimisant le stress et les risques d’hypertension artérielle durant l’exercice. La montée et la descente de pentes raides sont difficiles pour les hanches, les genoux et les chevilles. Les accroupissements aident à renforcer les muscles autour des articulations, tout en améliorant la souplesse et l’équilibre. Les personnes peuvent cibler les zones faibles avec des exercices tels que les montées de mollets, les assises au mur et les étirements de la hanche.

Voir aussi :  Australie : 3 lieux intéressants à voir à Geraldton

Plus les muscles utilisés pour la marche sont forts, moins les articulations voisines sont sollicitées. Les gens devraient s’engager dans une routine régulière de marche, de jogging ou de vélo qui augmente en durée et en intensité. La montée d’escaliers peut aider les gens à s’habituer aux mouvements de montée et de descente, mais la pratique de la montée et de la descente de pentes raides est souvent un conditionnement plus efficace pour cette activité. Des exercices supplémentaires visant à développer et à tonifier les quadriceps, les mollets, le dos et les épaules fourniront le soutien nécessaire à l’équipement. À mesure que les gens se rapprochent de la randonnée, ils peuvent choisir d’ajouter leur sac à dos à leur programme d’exercices.

Préparation de la randonnée

Préparation d’une longue randonnée Le degré de préparation nécessaire dépend de l’expérience de chacun et de la complexité de la randonnée. Prévoir l’inattendu permet d’éviter qu’une urgence ne se transforme en tragédie. Les randonneurs ayant peu d’expérience des activités de plein air locales doivent essayer de s’en tenir à des sentiers bien balisés, faciles à trouver et relativement courts. Avant de s’engager sur un nouvel itinéraire, il est conseillé d’inspecter le sentier et de lire des commentaires sur des randonnées effectuées dans des conditions météorologiques similaires. La recherche de schémas météorologiques locaux et du climat attendu dans la région aidera les gens à choisir le bon moment pour partir. À l’approche de la date prévue pour le début de la randonnée, ils peuvent consulter les prévisions météorologiques et se préparer à toutes les températures et autres préoccupations pendant la randonnée.

Voir aussi :  Séjour au Brésil : 3 des plus belles villes à intégrer dans son circuit

Toute personne qui part en randonnée peut se blesser ou se perdre, même si elle fait partie d’un petit groupe. En établissant un programme prévisible et réfléchi, il sera plus facile pour les autres de suivre le sentier. Un bon plan comprend une estimation de l’heure de début et de fin, des temps de pause et de repas, ainsi que des solutions de rechange en cas de retard ou de détour. Les personnes qui ont l’intention de randonner seules doivent s’assurer que quelqu’un sait où elles se trouvent, avec les informations suivantes :

  • le jour et l’heure de la randonnée prévue
  • nom et emplacement du sentier
  • noms et coordonnées d’amis proches et/ou de membres de la famille.
  • Ces informations doivent être laissées à la maison et dans la voiture, afin que les gens puissent apporter leur aide si nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.