immobilier

Investir dans l’immobilier – quand en vaut-il la peine?

Beaucoup de gens aimeraient investir une partie de leur argent. L’immobilier est une bonne option car c’est un actif fiable dont les autres ont besoin et dont ils auront toujours besoin. Dans le secteur immobilier, un nombre particulièrement important de personnes sont devenues riches de leurs investissements. Dans le même temps, il y a quelques écueils dont vous devez être conscient.

Dans cet article, vous en apprendrez plus sur l’immobilier en tant qu’investissement, sur les différentes options d’investissement dans l’immobilier, les fonds propres recommandés au début de l’investissement et le rendement de l’immobilier en tant qu’investissement.

L’immobilier est-il l’investissement le plus sûr?

Un truisme dit que l’immobilier est de loin l’investissement le plus sûr car il est tangible et immobilier. En outre, l’immobilier est une denrée rare, en particulier avec l’urbanisation continue et la croissance démographique générale. Cela signifie qu’ils continueront à gagner en valeur à l’avenir.

Soit dit en passant: un bâtiment et un terrain, y compris ses ressources naturelles, comptent comme un bien immobilier. Le mot dit que c’est un objet inamovible.

L’immobilier peut générer des rendements, c’est-à-dire des bénéfices pour vous en tant qu’investisseur, de deux manières différentes. En règle générale, vous recevrez un revenu de location d’un bien loué. Mais la croissance du capital d’un bien immobilier que vous pouvez revendre au fil du temps pour un prix plus élevé compte également comme un retour.

L’immobilier ayant un fort effet de levier, il est souvent plus intéressant d’investir que d’autres instruments d’investissement. En effet, en tant qu’investisseur, vous pouvez augmenter vos rendements sur une propriété rapidement et de manière significative. Idéalement, on peut s’attendre à un retour sur investissement élevé .

De plus, l’achat d’un bien immobilier est particulièrement recommandé en Suisse. La nation alpine est considérée comme une valeur refuge, ce qui est dû, entre autres, à la stabilité politique, à la neutralité, au secteur financier très développé, à la stabilité économique, à un niveau de vie élevé et à une faible dépendance au marché financier mondial. Acheter un bien immobilier en Suisse est donc un investissement sûr et stable sur le long terme.

Soit dit en passant: la crise Corona a entraîné des changements sur le marché immobilier. Néanmoins, il vaut toujours la peine d’acheter un objet. Vous pouvez en savoir plus sur le sujet dans cet article . Nous vous tiendrons également au courant ici sur le blog.

Quel type de propriété est un bon investissement?

La question centrale est de savoir quel type de propriété convient le mieux à votre investissement. Cela dépend, entre autres, du fait que vous souhaitiez investir directement ou indirectement, de quel lieu il s’agit et à quoi ressemble votre propre planification de vie.

Fondamentalement, les propriétés suivantes sont éligibles en tant qu’actifs:

  • Habiter et louer:
    • Appartements
    • Appartements
    • Maisons
    • Terrain non bâti
  • Commercial:
    • Espace bureau
    • commerce de détail
    • entrepôt
    • Usage mixte
  • Agriculture:
    • Terres de pâturage pour le bétail
    • Les terres agricoles

Idéalement, en tant qu’investisseur, vous devez être très familier avec le type de propriété que vous avez choisi. On peut s’attendre à des rendements élevés, en particulier dans le secteur du crédit-bail commercial, mais vous devez être très prudent. Il est généralement moins compliqué de louer une propriété.

Si vous souhaitez vous épargner les tracas de la location, vous pouvez également investir indirectement dans l’immobilier. Vous trouverez ci-dessous la différence ici. Nous serions heureux de vous conseiller sur la variante qui pourrait vous être la plus utile .

Comment fonctionne l’investissement immobilier?

Vous avez plusieurs options pour investir directement dans l’immobilier. Une question fondamentale est toujours de savoir si vous utiliserez la propriété vous-même et souhaitez la revendre plus tard, ou si vous allez la louer. Dans les deux cas, vous devez étudier en détail le marché immobilier local avant d’acheter et comprendre le développement à long terme.

Les prix de la location et de l’immobilier dépendent toujours de l’offre et de la demande. En Suisse, le marché immobilier est attractif pour les acheteurs, en raison des faibles taux d’intérêt. Il existe également une forte demande ininterrompue de propriétés locatives, de sorte que vous pouvez généralement trouver un locataire rapidement. Néanmoins, vous devez également vous familiariser avec les risques liés à la location de logements vacants .  

Avec l’aide de votre courtier, analysez les facteurs suivants avant de prendre une décision d’achat:

  • Démographie de la population: La demande d’espace de vie est particulièrement élevée dans les villes à plus forte population, vous pouvez donc vous attendre à une augmentation de la valeur de votre propriété .
  • Croissance économique: avec une croissance plus forte, les citoyens ont également plus de revenus disponibles, ce qui vous permet d’augmenter les prix de location.
  • Investissements directs étrangers: Dans les phases de croissance économique, les investisseurs internationaux sont souvent intéressés par l’achat d’une propriété en Suisse. Vous pouvez faire grimper les prix grâce à la croissance du logement.
  • Tourisme: Des lieux très fréquentés vous offrent, en tant que propriétaire, la possibilité de louer temporairement votre bien.
  • Taux d’intérêt: Avec les faibles taux d’intérêt actuels, un prêt est également moins cher, vous pouvez donc plus facilement vous permettre d’acheter une maison. en même temps, il y a plus d’acheteurs potentiels sur le marché immobilier.

Une fois que vous avez déterminé s’il vaut la peine d’investir dans l’immobilier et où aller, c’est une bonne idée de vous familiariser avec les différents types d’investissements. Il existe des opportunités d’investissements indirects et directs. Ceux-ci conviennent à leur tour à certains types de propriétés (maisons, appartements, propriétés de vacances, etc.).

Dans cet aperçu, vous pouvez voir les façons dont vous pouvez investir dans l’immobilier:

  • Investissement direct :
    • Achetez une propriété et gérez-la vous-même
    • Achetez une propriété et laissez-la être gérée par quelqu’un d’autre
    • Acheter une participation dans une propriété et devenir copropriétaire (particulièrement courant pour les copropriétés)
  • Investissement indirect :
    • Investissez dans des fonds ou des ETF ( REIT ), qui à leur tour investissent dans l’immobilier
    • Financement participatif de l’immobilier (faible capital initial envisageable)
    • Obligations immobilières aux promoteurs travaillant sur des projets immobiliers

Lorsque vous prenez cette décision, tenez toujours compte de la hauteur de la barrière à l’entrée pour l’investissement. Cela dépend à la fois du type de propriété et du type d’investissement. De plus, vous devez tenir compte des coûts de transaction, des frais d’ administration, des taxes applicables et du rendement potentiel.

De combien d’argent ai-je besoin pour investir dans l’immobilier?

Afin d’investir directement dans une propriété, vous devez apporter une valeur nette d’au moins 20% du prix d’achat, comme vous le feriez pour les propriétés que vous utilisez vous-même. Vous en avez besoin pour contracter une hypothèque. Plus vos capitaux propres sont élevés, meilleures sont les conditions de financement.

Veuillez noter que les économies des piliers 2 et 3a ne peuvent pas être utilisées pour les propriétés louées. Dans le même temps, il n’est pas possible en Suisse d’acquérir un bien immobilier en tant qu’investissement en capital sans fonds propres. Renseignez-vous auprès de votre conseiller bancaire.

Lors du calcul de la viabilité financière de la propriété, les investissements ne sont pas uniquement basés sur vos revenus. Au lieu de cela, la banque s’intéresse aux revenus locatifs que vous pouvez attendre de votre immeuble de placement. Vous devez également déduire les frais immobiliers, tels que le remboursement de l’hypothèque et les frais d’entretien, du loyer estimé. Ce n’est que s’il y a encore un surplus significatif après ce calcul que l’objet est portable.

Dans cet exemple de calcul, vous pouvez voir comment vous pouvez calculer l’abordabilité et également votre capital de démarrage pour un immeuble de placement loué:

  • Prix ​​d’achat immobilier: CHF 150’000.-
  • Capitaux propres: CHF 30’000
  • Hypothèque: CHF 120’000
  • Revenus locatifs nets par an: CHF 20’000.-
  • Frais d’intérêts (à 5% par an): CHF 6’000.-
  • Amortissement de l’hypothèque (1% par an): CHF 200.-
  • Frais d’entretien et accessoires (15% des revenus locatifs nets annuels): 3000 CHF.
  • Excédent annuel: CHF 20’000 – CHF 6’000 – CHF 1’200 – CHF 3’000 = CHF 9’800.

Dans cet exemple, l’investissement en vaut la peine, car vous générez un rendement de 9 800 CHF par an. Notez que vous devez tout de même payer des impôts sur ces revenus locatifs .

En revanche, si vous souhaitez investir dans l’immobilier de manière indirecte, votre capital de démarrage peut être plus petit. Avec les fonds REIT ainsi qu’avec le financement participatif, vous pouvez souvent vous impliquer avec des montants aussi bas que 100 CHF. Ensuite, la question se pose de savoir si vous souhaitez contribuer ce mois-ci ou si un investissement ponctuel est suffisant. Dans ce dernier cas, vous devez à nouveau choisir une somme plus élevée.

Quand une propriété vaut-elle la peine d’être un investissement?

Une propriété vaut la peine comme investissement en capital si, comme dans l’exemple ci-dessus, vous pouvez en tirer un rendement significatif. Si le rendement est faible, l’effort l’emporte souvent sur les avantages, vous devriez donc investir dans d’autres actifs.

Par conséquent, faites bien vos recherches sur les rendements possibles. Celles-ci se présentent en moyenne en Suisse comme suit:

  • Vie:
    • Appartements: jusqu’à 5% de retour
    • Maisons: jusqu’à 4% de retour
    • Locations de vacances: jusqu’à 4% de retour
    • Copropriété: jusqu’à 15% de rendement
    • Terrain non bâti: en fonction de l’emplacement et de l’utilisation (rendement ouvert vers le haut)
  • Espace bureau:
    • Commercial: jusqu’à 8% de retour
    • Stock: jusqu’à 7% de retour
    • Vente au détail: jusqu’à 5% de retour
    • Utilisation mixte: jusqu’à 8% de retour
  • Agriculture:
    • Pâturages: jusqu’à 2% de rendement
    • Terres agricoles: jusqu’à 1% de retour

Vous êtes convaincu et souhaitez investir dans un bien immobilier? Ensuite, la question se pose souvent, comment pouvez-vous commencer le mieux? Notre conseil: inscrivez-vous à notre abonnement de recherche pour rester informé des nouvelles propriétés sur le marché!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *