Comment sont fabriquées les conserves ?

La mise en conserve des aliments a donné aux gens la possibilité de conserver les aliments pendant de longues périodes. Ce processus a débuté en 1825. Cette méthode permet de faire bouillir certains aliments dans la boîte pour éliminer toutes sortes de bactéries. Après l’ébullition, le récipient est scellé pour empêcher les bactéries de l’infecter.

Les aliments contenus dans la boîte sont totalement sûrs, ce qui signifie qu’ils ne se détérioreront pas. Cependant, si vous ouvrez la boîte de conserve, des bactéries vont certainement s’introduire et infecter les aliments qu’elle contient. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles il faut refroidir le reste du contenu immédiatement après avoir ouvert le récipient.

“La majorité des gens croient que les boîtes de conserve sont faites d’acier. Pourtant, tout récipient scellé peut être une boîte de conserve. Par exemple, les bocaux en verre. Ils peuvent être couverts et bouillis. Il en va de même pour les sacs en plastique ou les boîtes. Une boîte de lait est stérile grâce à la pasteurisation à ultra-haute température (UHT). Le lait est ensuite scellé afin de ne pas altérer son contenu lorsqu’il est conservé à température ambiante.

L’aspect moderne de la mise en conserve

Malgré les progrès des industries et des procédés, les principes de la mise en conserve n’ont pas été modifiés de manière significative depuis que Peter Durand et Nicholas Appert ont inventé cette méthode. La bonne quantité de chaleur qui tue les micro-organismes, y compris les bactéries, est utilisée pour cuire les aliments emballés dans des récipients qui sont couverts.

Après le scellement, les aliments qui ont été contenus dans les boîtes de conserve sont chauffés. La température du processus de vapeur doit être comprise entre 116 et 121 degrés Celsius. Au cours de ce processus, les fabricants de valves à globe doivent s’assurer que les valves utilisées sont de bonne qualité.

Voir aussi :  Chouchouter vos sens : 8 choses à savoir sur le massage thaïlandais

Pour chaque aliment traité, le temps nécessaire dépend de sa densité et de son acidité, ainsi que de sa capacité à transférer la chaleur. Par exemple, les tomates nécessitent moins de temps de traitement que les haricots mungo, alors que le maïs et la citrouille en nécessitent davantage. La qualité de chaque processus est choisie pour être en dessous de la norme minimale requise. pourquoi ? Cela permet de garantir que les produits alimentaires sont stériles pour une utilisation commerciale, tout en conservant leur saveur et leur valeur nutritionnelle.

Chaque processus de mise en conserve doit être approuvé par la Food and Drug Administration. Une fois que les récipients ont été entièrement traités thermiquement et scellés, les aliments conservent leur qualité maximale pour être consommés pendant environ deux ou trois ans. Mais ce n’est pas tout, il doit être sûr pour la consommation humaine. Les conteneurs ne doivent pas être endommagés. De plus, il ne doit pas y avoir de conservateurs ajoutés.

: https://www.history.com/news/what-it-says-on-the-tin-a-brief-history-of-canned-food

La méthode correcte de mise en conserve diffère pour chaque produit. Les fruits et légumes peuvent être dénoyautés ou décorés. Les tiges doivent être retirées avant d’entrer dans le processus de mise en conserve. D’autres légumes sont chauffés avant d’être placés dans le récipient pour éliminer l’air. Les jus qui contiennent de l’acide, ainsi que les légumes, doivent être nettoyés avant d’être placés dans la boîte.

Pour les viandes comme le poisson, la chair doit être ramollie avant la mise en conserve. Les os doivent être séparés et placés dans les récipients pour assurer un volume de liquide adéquat. Les fruits de mer sont généralement emballés immédiatement après avoir été désossés ou décortiqués.

La distinction la plus évidente entre le processus de mise en conserve d’autrefois et celui d’aujourd’hui est que la majorité des boîtes de conserve sont fabriquées à partir de matériaux recyclables, notamment l’acier.

Voir aussi :  Conseils et astuces pour choisir la bonne huile essentielle

emballées avec fraîcheur

Pour garantir la fraîcheur des produits alimentaires, la plupart des installations de mise en conserve sont situées plus loin du lieu de récolte. Les installations de mise en conserve des légumes et des fruits sont généralement situées dans la région dans laquelle les installations de mise en conserve des produits frais sont implantées, à proximité du lieu de récolte, car certains nutriments sont perdus pendant le transport. Les installations de mise en conserve des fruits de mer sont situées à quelques minutes des ports.

Les soupes et autres viandes sont emballées dans la même région où elles sont fabriquées et transformées. La réduction des coûts de transport permet de diminuer le coût des aliments tout en garantissant que les ingrédients alimentaires ne perdent pas leur saveur distinctive pendant le processus de transport.

Contenu nutritionnel des aliments en conserve

Outre le fait que les aliments sont emballés pendant la pleine saison de récolte, ils sont également emballés à un moment où les nutriments sont à leur maximum. Les nutriments diminuent à mesure que les aliments vieillissent, notamment les légumes et les fruits.

En outre, les aliments tels que les haricots contiennent une plus grande quantité de fibres. Les tomates en conserve, au contraire, contiennent plus de lycopène, un phytonutriment vital, que les tomates fraîchement cueillies.

Les avantages en termes de sécurité

L’idée des conserves a été développée pour préserver les aliments de manière sûre et pour un stockage à long terme. Lorsqu’un aliment est mis en conserve, le récipient subit un traitement thermique jusqu’à la température requise pour éliminer tous les micro-organismes ou bactéries qui ont été identifiés. La majorité des conserves alimentaires sont contrôlées par le système HCCP (Hazard Analysis and Critical Control Point).

Voir aussi :  Rester éternellement jeune : voici comment faire

Ce système permet d’identifier les différentes zones susceptibles d’être contaminées par des bactéries au cours de la mise en conserve des aliments. Des points de contrôle seront mis en place pour garantir les normes de sécurité les plus élevées possibles. Les transformateurs avancés sont surveillés de près tout au long du processus de chauffage pour s’assurer que les aliments en conserve sont propres à la consommation.

Les conserves d’aujourd’hui

Les produits alimentaires qui sont récoltés et emballés sont généralement conditionnés dans des récipients. En réalité, une variété de types d’aliments différents ont été proposés dans des boîtes de conserve et des récipients similaires pendant longtemps. Aujourd’hui, les consommateurs ont plus d’options et sont en mesure de trouver des alternatives aux produits congelés comme les produits en conserve. Cependant, les aliments en conserve restent le principal élément des besoins quotidiens des consommateurs.

Conclusion

La nourriture en conserve est l’option alimentaire la plus facile avant comme aujourd’hui. Lorsque vous partez en camping, en voyage ou même en vacances, les aliments en conserve sont toujours la meilleure option pour les repas. Comprendre le processus de base de la mise en conserve nous aidera à comprendre comment les aliments en conserve sont créés et traités. Cela nous aide également à comprendre comment les procédures de mise en conserve sont effectuées sur différents types d’aliments.

Chris Young est un père de famille dévoué qui aime écrire dès qu’il en a l’occasion. Il a été enseignant avant de travailler à plein temps comme père et écrivain. Son objectif est de transmettre aux autres ses expériences et ses connaissances sur les questions relatives au foyer et à la famille. Sa femme et lui vivent dans la plus belle maison du nord de la Californie avec deux belles filles. Si vous souhaitez le contacter, vous pouvez le faire par le biais de son adresse électronique : chrisyoungbiz1982@gmail.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.