Comment reconnaître un problème de dépendance

Il n’est pas toujours facile de reconnaître un problème de dépendance. Parfois, les signes ne sont pas évidents, mais ils le deviennent à mesure que la dépendance s’aggrave. La dépendance est un état permanent qui affecte négativement les fonctions de motivation et de récompense du cerveau. Une personne aux prises avec une dépendance a tendance à avoir envie de substances telles que les drogues et/ou l’alcool, et développe une habitude de dépendance à partir de ce désir.

La première étape pour aider vos proches à se rétablir d’une dépendance est de reconnaître qu’ils en souffrent. Voici quelques signes à surveiller :

Indicateurs généraux de dépendance

  1. Problèmes de maîtrise de soi lors de la consommation d’une substance spécifique.
  2. Rejet des relations personnelles (c’est-à-dire ne pas prendre d’engagements et réduire la socialisation)
  3. Des signes physiques tels que la perte de poids, des yeux injectés de sang, des pupilles dilatées et des marques ou cicatrices étranges sur le corps.
  4. Des sautes d’humeur incontrôlées qui s’accompagnent de niveaux d’énergie faibles et élevés.
  5. Problèmes financiers (il prend toujours de l’argent à ses parents et amis).

Les membres de la famille et les amis proches sont généralement les premiers à remarquer les indicateurs. En cas de confrontation, la personne peut nier sa dépendance et trouver des moyens de justifier ses actions. Les signes peuvent ne pas être évidents aux premiers stades de la dépendance, mais il existe des signes subtils qui indiquent qu’une personne est en train de développer cette condition. La personne peut commencer à rechercher des situations dans lesquelles la substance est présente ou sauter des événements familiaux importants en raison de sa dépendance.

Elle peut aussi être dans une phase expérimentale où elle prend des drogues ou de l’alcool pour gérer son stress. Si elle n’est pas traitée, cette dépendance peut se transformer en une véritable addiction, avec des effets dévastateurs, tant physiques que psychologiques, dans la mesure où elle affecte à la fois le physique et le psychologique.

Voir aussi :  Si je suis dans la moyenne.... Alors, à quoi va ressembler notre monde ?

Changements de personnalité

Une fois qu’une personne a franchi le stade initial de la dépendance, il est très probable qu’elle présente des changements spectaculaires de comportement ou de personnalité. Ces changements peuvent inclure :

  1. L’envie de pratiquer des passe-temps a diminué ou des activités auxquelles elle prenait plaisir auparavant.
  2. Réagir violemment ou négativement lorsqu’on les confronte à leur dépendance.
  3. Ne pas prêter attention aux responsabilités importantes comme le travail.
  4. Tendance à prendre des risques pour acheter des substances ou maintenir son comportement.
  5. Des habitudes de sommeil erratiques, des insomnies et le fait de ne jamais se coucher tard.
  6. Confidentialité dans leurs activités quotidiennes.
  7. Comportement agressif.
  8. Il est facile de se mettre en colère et fait preuve d’apathie.

Avec le temps, ils pourraient s’isoler davantage des membres de leur famille et de leurs amis dans le but de cacher leur dépendance. Au lieu de cela, elles fréquenteront des personnes qui soutiennent leur dépendance. Elles pourraient être incapables de parler de leur dépendance et hésiter à l’admettre lorsqu’on le leur demande.

Changements dans la santé physique

Une personne souffrant de dépendance peut également présenter des signes de changements physiques. Ces symptômes sont les plus évidents et se manifestent de manière draconienne. Les indicateurs physiques qui révèlent un problème de dépendance sont les suivants

  1. Une perte de poids extrême.
  2. Une mauvaise hygiène générale (mauvaise haleine, cheveux mal brossés, ongles et dents tachés).
  3. Une voix pâteuse et des difficultés à faire des phrases.
  4. Des habitudes étranges et des tremblements comme le fait de serrer les dents.
  5. Perte de mémoire et difficulté à se souvenir d’événements précis.
  6. Vomissements, tremblements et transpiration.
  7. Apparition d’un sentiment de lassitude, de fatigue et d’épuisement.
  8. Rougeur des yeux et éblouissement.

Bien qu’il soit possible qu’un problème médical soit un facteur du déclin physique, il est essentiel d’être conscient des conséquences potentielles au lieu d’ignorer le problème. Une personne qui lutte contre la dépendance a tendance à sous-estimer la gravité de sa situation. S’il n’y a pas de raison à leur situation actuelle, il est plus probable qu’ils souffrent de problèmes de dépendance.

Voir aussi :  Les procédures cosmétiques les plus naturelles pour vous aider à paraître plus jeune

Effets à long terme de la dépendance

Lorsque la dépendance atteint ses dernières phases, elle peut causer des dommages durables ou à long terme à divers aspects du mode de vie de la personne. Une personne souffrant d’un grave problème de dépendance peut ignorer complètement les conséquences et continuer à adopter un comportement destructeur. C’est l’un des résultats les plus dévastateurs de la dépendance :

  1. Des relations brisées avec la famille et les amis.
  2. La possibilité d’être renvoyé de son lieu de travail.
  3. De mauvaises notes, puis le renvoi de l’école.
  4. Possibilité de transmission d’infections (notamment lors du partage d’aiguilles non stérilisées).
  5. Réputation entachée et perte d’honorabilité
  6. Temps passé en prison ou en détention
  7. Paiements hypothécaires insolvables (ce qui peut conduire à l’expulsion de votre maison)
  8. La perte des droits parentaux

Ces types d’incidents peuvent également se produire chez des personnes qui n’ont pas de problèmes de dépendance. Cependant, le risque devient plus grand lorsqu’une personne souffre de dépendance. Avant de parler à une personne que vous soupçonnez de souffrir d’une dépendance, vous devez déterminer si les problèmes sont dus à un événement unique ou à un problème de dépendance permanent.

Comment aider une personne souffrant de dépendance

Aider une personne dépendante n’est pas toujours la chose la plus simple à faire. Cependant, en tant que membre de la famille concerné, il existe plusieurs façons d’aider les personnes souffrant de dépendance.

1. Sachez que la personne peut ne pas être consciente de sa dépendance.

Une personne souffrant de dépendance peut ne pas considérer sa dépendance comme un problème. Elle peut même rejeter les conséquences négatives de la dépendance. Cependant, il est important de reconnaître que la dépendance amène même les personnes les plus avisées à faire de mauvais choix. Soyez honnête, ouvert et prévenant lorsque vous parlez à vos proches de leur consommation de drogues.

Informez-les que leur consommation de drogues est un problème grave et qu’il n’est jamais trop tard pour demander de l’aide.

Voir aussi :  Comment la physiothérapie aide à traiter les blessures musculaires

2. Faites part de vos préoccupations à leur sujet.

Ils ne sont peut-être pas inquiets pour leur santé ou leur avenir, mais dites-leur que vous vous souciez d’eux. Soyez honnête quant à vos préoccupations concernant leur consommation de drogue et faites-leur savoir combien vous les aimez. Soyez positif et faites-lui savoir qu’il est aimé et apprécié tout au long de la journée. Un système de soutien familial solide est la toute première étape pour retrouver la santé après une dépendance.

3. N’utilisez pas d’appels émotionnels.

La culpabilisation d’une personne souffrant de dépendance peut être la recette du désastre. Au lieu d’avoir honte de son comportement, elle pourrait être en colère et avoir du ressentiment, et elle pourrait rejeter toute tentative de l’aider à se rétablir. Commencez par vous adresser à elle de manière calme et exhortez-la à demander de l’aide chaque fois qu’elle en a besoin.

4. Encouragez-les à suivre une rééducation.

La première étape est la réadaptation. C’est le début d’une vie sans drogue et propre. Encouragez vos proches à suivre une cure de désintoxication et expliquez-leur comment cela peut les aider à reprendre le contrôle de leur vie. Il existe de nombreux programmes de traitement de la dépendance qui fournissent l’aide émotionnelle, physique et mentale dont les toxicomanes ont besoin pour surmonter leurs mauvaises habitudes. Ces installations ne sont pas nécessairement propres et peuvent ressembler davantage à des centres de villégiature, comme le centre de désintoxication de Bali.

Être conscient de la consommation de drogues par quelqu’un d’autre peut être une expérience difficile et déchirante. Mais n’oubliez pas que tout n’est pas fini et qu’il y a encore de l’espoir de guérison pour cette personne. Si vous découvrez que votre proche souffre d’un problème de dépendance, il est important d’agir rapidement et de l’aider à suivre une cure de désintoxication pour l’aider à redresser la barre et à mener un mode de vie propre et sans drogue pour le reste de sa vie.

Alex McLay est consultant en marketing chez Calm Rehab et croit en une vie saine et active. Calm Rehab est un centre de désintoxication à Bali qui aide les gens à surmonter leurs dépendances avec les méthodes les plus efficaces. En éloignant les toxicomanes des distractions et des tentations, l’assistance reçue les aidera à revivre de bons souvenirs et les aidera dans leur voyage vers la guérison.

Dernière modification le octobre 13, 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *