Comment surmonter le blues du bureau

Parfois, on a l’impression que le week-end passe très vite. C’est comme cligner des yeux et puis c’est fini ! C’est encore une fois le lundi. Non seulement vous voyez vos congés s’accumuler, mais vous vous levez tôt et vous vous rendez au travail, ce qui suffit à vous faire chavirer le cœur.

Si l’idée de retourner au travail suscite des sentiments de dépression, d’anxiété et de stress, vous souffrez du blues du travail.

La bonne nouvelle, c’est que vous n’êtes pas le seul. Selon une étude, c’est au début de leur semaine de travail que les gens publient les tweets les plus déprimants. Cela s’explique par le fait qu’ils connaissent les niveaux de stress les plus élevés lorsqu’ils retournent à leur travail le lundi. Il existe cependant quelques bons conseils à suivre pour vaincre le blues du travail.

Trouvez la cause de votre blues du bureau

Si vous souffrez fréquemment du blues du bureau, ce n’est pas quelque chose que vous pouvez ignorer ou accepter comme normal. C’est une indication claire que vous êtes malheureux au travail. Par conséquent, vous devriez prendre un moment pour réfléchir à ce qui vous rend anxieux à l’idée de venir travailler.

  1. Y a-t-il des collègues dans votre bureau qui vous rendent constamment irritable ?
  2. Votre patron a-t-il tendance à vous mettre la pression pour que vous réalisiez un projet important en peu de temps ?
  3. Des problèmes domestiques vous empêchent-ils de travailler ?

Dans tous les cas, il est essentiel de comprendre ce qui vous dérange, car vous pourrez alors chercher des moyens d’améliorer votre situation.

Visualisez le succès

Une autre façon de combattre le blues au travail et d’avoir une semaine de travail productive est de vous visualiser en train de réussir. Avant de partir, prenez un moment pour contempler les tâches de la journée et imaginez-vous en train de réussir.

Voir aussi :  Comment le CBD améliore-t-il la santé intestinale ?

La technique de visualisation a été utilisée par des athlètes de haut niveau. Lindsey Vonn (l’une des skieuses les plus performantes de l’histoire du ski) ainsi que Kayla Harrison sont deux des athlètes de haut niveau qui utilisent la visualisation.

Il vous faudra peut-être un peu de temps pour vous sentir à l’aise avec la visualisation, qui peut devenir une habitude efficace au fil du temps si vous persévérez. Visualisez les résultats positifs avant de prononcer un discours ou d’approcher votre patron pour lui demander une éventuelle augmentation.

Si vous pouvez vous imaginer passer une excellente journée au travail, votre esprit commencera à chercher des moyens d’y parvenir.

Maintenez une posture saine

Si jamais vous ressentez le blues du travail Payez en vous concentrant sur votre posture. Il y a de fortes chances que vous soyez allongé sur le dos, avec les épaules et le cou courbés vers l’avant.

Si la raison de votre posture peut être due à une dépression, il est également possible que votre posture vous mette dans un état émotionnel. C’est ce qu’on appelle la cognition consciente et incarnée. Il s’agit de l’idée que le lien entre le corps et l’esprit est bidirectionnel, c’est-à-dire que l’esprit contrôle la façon dont le corps réagit, et qu’à son tour, le corps répond à l’esprit.

Si vous n’êtes toujours pas sûr, vous devriez examiner cette étude menée par Health Psychology. Dans cette étude randomisée, les chercheurs ont découvert que les personnes qui se tenaient droites se réveillaient avec une humeur plus positive, une meilleure estime de soi et moins de peur. Cela montre qu’une bonne posture est en fait un facteur important dans la façon dont les gens se sentent au travail.

Voir aussi :  L'éclat simple des masseurs de spa pour les pieds

Cependant, vous devez essayer de maintenir une bonne posture lorsque vous travaillez à votre bureau. C’est une question de :

  1. D’être à une distance d’au moins un bras de l’écran de votre ordinateur. Selon le Harvard Health Publishing, s’asseoir à au moins deux pieds de l’écran de son ordinateur peut réduire considérablement la fatigue oculaire.
  2. Ensuite, alignez vos coudes avec votre bureau pour vous assurer que vos bras forment un angle de 90 à 100 degrés au niveau de l’articulation du coude.
  3. Vous devez vous asseoir droit, les épaules détendues, et le cou droit ou incliné si vous ressentez des douleurs.
  4. Utilisez un écouteur lorsque vous utilisez le téléphone et ne pliez pas votre cou pendant longtemps lorsque vous regardez le téléphone. Selon les données les plus récentes, les douleurs cervicales étaient la cause de 45,5 % de tous les employés de bureau.
  5. Gardez vos pieds à plat sur le sol ou sur le repose-pieds.

Créez un environnement de travail agréable

Un espace de travail confortable et accueillant peut être la clé d’une meilleure expérience professionnelle pour les personnes qui luttent contre le blues du bureau. Vous vous sentez peut-être accablé parce que votre bureau est rempli de paperasse. Selon Psychology Today, un bureau ou un espace domestique en désordre peut vous laisser un sentiment d’accablement et de stress.

Un espace de travail en désordre s’apparente à une tentative de navigation dans la ville un vendredi. Vous êtes susceptible de rencontrer des détours, des embouteillages et d’autres problèmes qui vous font perdre le fil et rendent plus difficile l’atteinte de votre destination. Si vous êtes contraint de passer une heure à chercher les bons matériaux avec lesquels vous travaillez, votre flux de travail en pâtit et votre humeur s’en trouve perturbée.

Voir aussi :  7 conseils naturels pour perdre du poids et éviter l'obésité

La solution ? Nettoyez votre bureau et établissez une routine pour garder votre bureau organisé. Commencez par débarrasser votre bureau de tous les papiers qui s’y trouvent, puis choisissez les documents dignes d’être conservés et ceux qui doivent être jetés.

Faites une pause pour vous rafraîchir et redémarrer

Rester assis ou debout toute la journée sans faire de pause peut vous rendre grincheux à cause de la fatigue.

Un changement de décor de temps en temps peut être extrêmement bénéfique. Il est notamment recommandé de prendre 5 minutes toutes les 30 minutes. Cette méthode est connue sous le nom de méthode Pomodoro.

La raison pour laquelle de courtes pauses peuvent être bénéfiques est très simple Le cerveau humain n’est pas conçu pour pouvoir se concentrer sur une seule tâche pendant une longue période. Afin de vous protéger des dangers, le cerveau est toujours en état d’alerte.

Des recherches menées par Alejandro Lleras ont prouvé qu’en activant et désactivant le cerveau, celui-ci peut rester concentré. Le fait d’être concentré vous permet d’accomplir plus de travail et, ce faisant, d’améliorer votre humeur.

Dernier mot

Il n’est pas rare de se sentir parfois anxieux à l’idée d’aller travailler. Si vous vivez fréquemment ce genre d’expérience, cela indique que vous n’êtes pas satisfait de votre travail. Vous devez donc identifier la raison pour laquelle vous vous sentez anxieux ou déprimé. Le maintien d’une bonne posture et la création d’un environnement de travail propice peuvent vous aider à éviter le blues du bureau.

Mary Kooiker est rédactrice indépendante à temps partiel et maman à temps plein. Elle a écrit pour diverses publications, notamment Buzzfeed. Vous pouvez la contacter sur Upwork.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.